Nos poilus et autres animaux de compagnie


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 nos merveilleux coins de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32
AuteurMessage
melitos
Teckel
Teckel
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 47
Localisation : Le Havre
Occupation : Glandouiller !!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Jeu 13 Oct - 14:34

Revenir en haut Aller en bas
aka
Modérateur
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 50
Localisation : zinzin du neuf quatre
Occupation : je squatte ici ! mon royaume !!!!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Jeu 13 Oct - 15:45

vieille sadique

_________________
"S'il n'y a pas de chiens au paradis, à ma mort c'est là où ils sont ,que je veux aller..."
Revenir en haut Aller en bas
mistik
Teckel
Teckel
avatar

Messages : 819
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 48
Localisation : zinzin du 93

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Ven 14 Oct - 12:37

Mélisadique ça marche aussi
Revenir en haut Aller en bas
aka
Modérateur
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 50
Localisation : zinzin du neuf quatre
Occupation : je squatte ici ! mon royaume !!!!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Ven 14 Oct - 16:58

bien vu

_________________
"S'il n'y a pas de chiens au paradis, à ma mort c'est là où ils sont ,que je veux aller..."
Revenir en haut Aller en bas
muska
Cocker
Cocker
avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 36
Localisation : ah ah
Occupation : clown c'est spécialement pour toi

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Ven 14 Oct - 20:37

race de chevaux de traie
le traie du nord

Le Trait du Nord est originaire de la région du Hainaut au Nord de la France. Il fait partie de la famille des chevaux Ardennais et semblerait, tout comme ce dernier, descendre du cheval de Solutré. Utilisé pour les travaux agricoles, ce cheval de Trait fut consécutivement appelé Trait Ardennais du Nord puis, à partir de 1913, son nom changea pour Trait du Nord. Ensuite, il reprit son nom d'origine, Trait Ardennais du Nord, jusqu'en 1965 pour enfin adopter de manière définitive, en 1994, l'appellation de Trait du Nord. A partir du XIXe siècle, il reçut des apports de sang Ardennais, Boulonnais et de Trait Belge afin d'améliorer la race.

...........................................................................................................................................................................................................................
le bretonLe Breton est une race de cheval de trait originaire de Bretagne. Issu de robustes petits chevaux locaux stationnés depuis des centaines d'années dans ce qui deviendra la province bretonne, il est influencé par de très nombreux croisements. Apprécié des militaires comme des paysans pour son amble confortable, puis sa capacité de traction et sa polyvalence, le Breton sert lui-même d'améliorateur pour bon nombre d'autres races de chevaux, et ses juments produisent des mules. En 1909, le registre d'élevage de la race est officiellement créé, avant d'être fermé aux apports de sang étrangers en 1951. Les années 1970 marquent la plus forte réduction de l'élevage, et la réorientation de celui-ci vers la production de viande.

Ce cheval présente souvent une robe alezane aux crins lavés, et malgré sa taille modeste pour un trait, il est à la fois puissant et musclé. Plusieurs chevaux nommés Bretons ont historiquement existé, chacun provenant d'un biotope spécifique. Si le bidet ambleur a désormais disparu, le cheval de Corlay, issu de croisements avec des chevaux de sang, existe toujours, tout comme le Centre-montagne, un petit trait robuste venu des montagnes du centre de la Bretagne. Officiellement, deux types sont reconnus : le postier Breton, fleuron de l'élevage, à l'origine un cheval de poste utilisé aussi bien pour l'attelage que pour les travaux des champs, et le trait Breton, le plus grand et puissant de tous, élevé sur les côtes du Nord de Bretagne et destiné au trait lourd agricole, désormais devenu presque exclusivement un animal de boucherie.

Avec l'essor de l'équitation de loisir dans les années 1990, le Breton retrouve ses anciennes fonctions d'attelage. Il est devenu au début du XXIe siècle l'un des chevaux de trait français les plus présents dans le pays, avec le Comtois, bien que l'expansion récente de son élevage soit surtout liée à l'hippophagie. Grâce à sa rusticité, il entretien les espaces verts et valorise les pâturages de moyenne montagne


..........................................................................................................................................................................................................................

le shire


Le Shire compte parmi les plus anciennes races équines d'Europe car Jules César le mentionne pour la première fois il y a plus de 2000 ans dans la Guerre des Gaules. Il le décrivait comme un grand cheval noir qui fut ensuite appelé « Equus Magnus » par les Romains.

Au Moyen Âge, la grande taille et la force du Great horse lui valurent de devenir une monture militaire apte à porter les chevaliers en armure sur les champs de bataille. Les anglais décidèrent d'améliorer la taille et la puissance de leurs destriers en les croisant avec des chevaux flamands et hollandais.

Pendant la Renaissance et jusque vers la fin du XVIe siècle, la race du Great horse fut protégée de tout croisement et la taille des chevaux fut ainsi préservée. Vers la fin du XVIe siècle, l'avènement de l'artillerie bouleversera la carrière militaire du Great horse qui devint alors un cheval de trait et d'attelage.

Pendant la première moitié du XVIIe siècle, les hollandais commencèrent à défricher et à drainer les Fens, région marécageuse de l'est de l'Angleterre. Ils importèrent des chevaux flamands lourds, aux mouvements lents et aux larges sabots, élevés sur des terrains humides semblables à ceux des Fens, et aussi noirs que le cheval des Frises.

Ces chevaux demeurèrent ensuite dans cette région et il est aujourd'hui admit qu'ils représentèrent la principale souche de fondation de la race Shire. On cessa également à cette époque de parler du Great horse qui devint le Old English Black. Il y eut également des croisements avec des Frisons. Le Shire est aussi très proche du clydesdale qu'il a influencé. Le fondateur de la race, né en 1755, s'appelait Packington Blind. Le stud-book du Shire ne fut cependant créé qu'en 1876. Sa force faisait alors merveille pour acheminer les tonneaux de bière vers les auberges anglaises.

Au milieu du XXe siècle, la race connut un important déclin à cause de la mécanisation et de l'engouement pour le Pur-sang anglais. L'attelage d'apparat lui valut un regain d'intérêt au début des années 1980.



...................................................................................................................................................................................................................
le poitevin mulassier
Le Poitevin mulassier, encore appelé trait mulassier ou Poitevin, est une race française de cheval de trait. Il tire son nom « mulassier » de sa principale fonction d'origine, qui était la production de mulets aux qualités de force et de rusticité très appréciées. Une jument de cette race était croisée avec un Baudet du Poitou. Le poitevin mulassier a connu une très importante régression avec la motorisation et il s'agit actuellement d'une des races de chevaux de trait françaises les plus menacées de disparition


Histoire de la race[modifier]L'histoire du Poitevin mulassier est liée à celle du marais poitevin[1], c'est pourquoi on le nomme « fils du vent marin, de la terre et des eaux »[2]. À la demande du roi Henri IV de France en 1599[2], des ingénieurs hollandais furent chargés d'effectuer des travaux d’assèchement du marais[1]. Ils amenèrent avec eux leurs chevaux frisons et brabançons qui s’accouplèrent avec les juments autochtones[1]. Ce croisement fut la souche de la race dite « poitevine »[2].

Son type a finalement peu évolué, et les juments furent utilisées pour faire naître de grandes mules rustiques par croisement avec des baudets du Poitou. Le stud-book du trait poitevin « mulassier » fut créé en 1884, avec une section chevaline et une section asine[3],[4]. Il permit de fixer les critères de la race et d'encourager les éleveurs avec des primes à la reproduction. Il fut fermé en 1922, après l’inscription de 424 étalons, pour permettre une sélection en race pure plus basée sur la couleur de robe des chevaux que sur leurs aptitudes au travail[4].




.........................................................................................................................................................................................................................

le percheron

Le Percheron est la plus connue des races de chevaux françaises. Ce cheval de trait est issu selon la légende d'étalons arabes amenés dans le comté du Perche au VIIIe siècle, mais il est en vérité le résultat d'une longue sélection par ses éleveurs. Sa capacité à déplacer rapidement des véhicules hippomobiles à l'attelage au trot est privilégiée dès la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle, ce qui lui vaut son surnom de « diligencier » et son emploi massif pour les postes et la compagnie des omnibus. Avec l'arrivée du chemin de fer, il est sélectionné pour tracter de plus lourdes charges au pas et au trot, en travail agricole et au labour.

Son stud-book ouvre en 1883 en France sous l'impulsion des américains, exporté partout dans le monde, il devient l'une des races de trait les plus répandues, en particulier aux États-Unis et au Royaume-uni, où il participe à la conquête de l'Ouest puis est utilisé massivement durant la Première Guerre mondiale. Il connait une forte régression avec la motorisation et, en France, n'est plus élevé que pour sa viande à partir des années 1970. Son élevage redémarre dès les années 1960 aux États-Unis, mais il faut attendre les années 1990 pour observer le même regain en France, époque où il est exporté au Japon pour les courses de trait-tract. Les 20 000 membres de la race recensés dans le monde en 2009 restent néanmoins menacés.

Ce cheval grand et puissant à sang froid, réputé docile et facile à manœuvrer, porte une robe grise ou noire. Il retrouve une certaine place en attelage de loisir et pour les activités de débardage, l'élevage pour la viande ne concernant plus qu'un tiers des effectifs. Les éleveurs français tentent d'alléger son modèle pour le rendre plus sportif en important des étalons américains pour le croisement.

..........................................................................................................................................................................................................

la suite un autre jours là e rame grave

Revenir en haut Aller en bas
aka
Modérateur
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 50
Localisation : zinzin du neuf quatre
Occupation : je squatte ici ! mon royaume !!!!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Sam 15 Oct - 0:24

tu t'es surpassé
coup de coeur pour le percheron que j'affectionne beaucoup

_________________
"S'il n'y a pas de chiens au paradis, à ma mort c'est là où ils sont ,que je veux aller..."
Revenir en haut Aller en bas
muska
Cocker
Cocker
avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 36
Localisation : ah ah
Occupation : clown c'est spécialement pour toi

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Sam 15 Oct - 9:30

moi aussi !!!!!!!!!!!!!
les eleveurs de bouba sont les seuls en france a avoir réuni tt les races de chevaux de traie
j'aime beaucoup le traie du nord en robe grise (j'ai pas trouver de photos)
Revenir en haut Aller en bas
Chabalou
Modérateur
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 48
Localisation : province profonde avec les vaches !
Occupation : ma famille, mes amis,mon boulot,mes enmerdes!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Dim 16 Oct - 8:22

très belles photos !

_________________
Le vrai moyen d'adoucir ses peines est de soulager celles des autres !

Savoir tout faire au jardin.com

Si la personne est Agée, son coeur ne l'est pas .
Revenir en haut Aller en bas
melitos
Teckel
Teckel
avatar

Messages : 680
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 47
Localisation : Le Havre
Occupation : Glandouiller !!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Dim 16 Oct - 10:25

J adore les chevaux
Revenir en haut Aller en bas
aka
Modérateur
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 50
Localisation : zinzin du neuf quatre
Occupation : je squatte ici ! mon royaume !!!!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Dim 16 Oct - 13:15

ils sont gentils les chevaux de traie

_________________
"S'il n'y a pas de chiens au paradis, à ma mort c'est là où ils sont ,que je veux aller..."
Revenir en haut Aller en bas
muska
Cocker
Cocker
avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 36
Localisation : ah ah
Occupation : clown c'est spécialement pour toi

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Lun 17 Oct - 10:10

Franches-Montagnes
Le Haut-Plateau des Franches-Montagnes, dans le Jura suisse, constitue le berceau du cheval de la race Franches-Montagnes. Ce cheval descend de juments autochtones ayant fait l'objet de nombreux croisements. Le Franches-Montagnes, au cours des années, a gagné en homogénéité. Vaillant, né en 1891 aux Communances, près de Saignelégier, et Imprévu, importé en suisse en 1889, sont les procréateurs mâles les plus importants. Plus récemment, la race a été influencée par l'élevage demi-sang, par l'intermédiaire des étalons Alsaciens (fils d'Aladin), Qui-Sait et Noé. Il s'agit de la seule race d'origine suisse.




..........................................................................................................................................................................................................

le comptois

..........................................................................................................................................................................................................

le cob norman
Le cob normand est une race de cheval de trait léger originaire de Normandie. Il est issu du carrossier normand qui a été amélioré par le pur-sang anglais et le trotteur Norfolk.

La race est gérée par le Syndicat national des éleveurs et utilisateurs de chevaux cob normand qui tient le studbook et qui cherche à fixer les caractéristiques originelles de la race.

Principalement répandu dans la région de Saint-Lô, son effectif a été relativement stable ces dernières années. La qualité de ses allures, son courage et sa franchise en font un excellent cheval d'attelage. Mais il est aussi très agréable sous la selle



.......................................................................................................................................................................................................................

le cheval d'auvergne
Le cheval d'Auvergne est un type de petit cheval de trait léger de terroir issu de la région Auvergne. Il porte une robe baie ou noir pangaré, et n'est actuellement pas reconnu comme une race par les haras nationaux français[2].

Ce petit cheval ancien a connu de nombreux croisements au fil de son histoire. Les différentes descriptions qui en sont faites évoquent plusieurs types d'animaux rassemblés sous le nom de « cheval d'Auvergne ». Le cheval de selle léger, devenu le « demi-sang d'Auvergne », était surtout destiné à la remonte des cavaleries de l'armée au début du XIXe siècle et a désormais disparu, mais le cheval de travail auvergnat, qui fut à l'origine utilisé pour les déplacements des paysans avant l'amélioration des routes, fut croisé pour devenir un cheval de trait léger employé à divers travaux des champs par les habitants de la région auvergnate, et a perduré jusqu'à notre époque en formant la souche du cheval d'Auvergne actuel.

Comme la plupart des chevaux de travail en Europe, l'auvergnat a failli disparaître avec la généralisation de la motorisation dans les années 1960 et 1970. Il fut alors croisé avec des chevaux de trait comme le comtois, pour devenir un animal de boucherie. Une association fut créée en 1994 pour assurer la sauvegarde des quelques animaux restants en attendant leur reconnaissance éventuelle comme race en France. Depuis, plusieurs actions ont été menées pour la promotion et la pérennité du cheval d'Auvergne, mais il reste néanmoins extrêmement rare et quasiment introuvable en dehors de sa région d'origine. C'est une bonne monture de randonnée, dont les 200 représentants recensés au début du XXIe siècle sont traditionnellement élevés de façon extensive en Auvergne

......................................................................................................................................................................................................

le boulonais



Le boulonnais, surnommé le « pur-sang des chevaux de trait » ou le « colosse en marbre blanc », est une race de cheval de trait originaire du Boulonnais, sur la côte de la Manche, et historiquement élevée dans tout le Pas-de-Calais, la Picardie et le pays de Caux, en France. La légende fait remonter son origine au passage d'étalons orientaux durant l'Antiquité, d'où sa ressemblance avec le cheval arabe, mais il est davantage influencé par les conditions climatiques et géographiques de sa région originelle.

Apprécié par Henri IV de France et Napoléon Ier, cet animal de trait rapide connaît une vague de popularité lorsqu'il convoie des chargements de poisson frais entre Boulogne-sur-Mer et Paris, jusqu'à l'arrivée du chemin de fer vers 1850. Avec la modernisation des transports, il est reconverti dans les travaux de force et d'agriculture, et travaille surtout dans les champs de betteraves, ce qui pousse les éleveurs à le sélectionner de plus en plus puissant et étoffé. Il est aussi, mais plus rarement, utilisé comme cheval de fond dans les mines, et au XXe siècle, par l'armée française à l'attelage. En 1902, sa population est estimée à plus de 600 000 individus. La modernisation des transports après la Première Guerre mondiale, puis l'arrivée du tracteur après la seconde mettent la race en péril. Les bombardements des ports et l'occupation allemande lui font subir de lourdes pertes. Les effectifs de la race sont en diminution régulière jusqu'en 1989. Des actions sont alors menées pour sa sauvegarde, comme la création de la route du Poisson. Le boulonnais reste néanmoins le cheval de trait français le plus menacé en raison de son taux de consanguinité préoccupant et de la baisse régulière des nouvelles naissances au début du XXIe siècle.

Ce cheval de grande taille à la robe fréquemment grise reste principalement élevé pour sa viande, l'une des meilleures du marché, mais il est de plus en plus valorisé en attelage de compétition et de loisir grâce à son trot énergique. Il fait son retour au labour ou pour l'entretien des vignes grâce à sa puissance de traction couplée à une énergie rare chez le cheval de trait.



.....................................................................................................................................................................................................................











Revenir en haut Aller en bas
aka
Modérateur
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 50
Localisation : zinzin du neuf quatre
Occupation : je squatte ici ! mon royaume !!!!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Lun 17 Oct - 11:20

ils sont tous plus beaux les uns que les autres

_________________
"S'il n'y a pas de chiens au paradis, à ma mort c'est là où ils sont ,que je veux aller..."
Revenir en haut Aller en bas
muska
Cocker
Cocker
avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 36
Localisation : ah ah
Occupation : clown c'est spécialement pour toi

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Lun 17 Oct - 12:41

je les aimes tous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

et avec tous les services qu'ils ont rendu aux hommes certaines de ces race sont en train de disparaitre
heureusement qu'il reste encore des passionnées
Revenir en haut Aller en bas
mistik
Teckel
Teckel
avatar

Messages : 819
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 48
Localisation : zinzin du 93

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Lun 17 Oct - 13:44

Muska

ils sont tous magnifique j’adore les chevaux sont trop beau

heureusement qu'il y a des passionner ce serai quand même dommage de voit de si beaux animaux disparaître
Revenir en haut Aller en bas
aka
Modérateur
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 50
Localisation : zinzin du neuf quatre
Occupation : je squatte ici ! mon royaume !!!!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Lun 17 Oct - 22:30

c'est vrai qu'ils en ont rendu des services No No No en plus ils sont écolos et tombent jamais en panne No

_________________
"S'il n'y a pas de chiens au paradis, à ma mort c'est là où ils sont ,que je veux aller..."
Revenir en haut Aller en bas
muska
Cocker
Cocker
avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 12/06/2009
Age : 36
Localisation : ah ah
Occupation : clown c'est spécialement pour toi

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Mar 18 Oct - 7:21

aller aka pour remplacer ton scoot !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Chabalou
Modérateur
avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 48
Localisation : province profonde avec les vaches !
Occupation : ma famille, mes amis,mon boulot,mes enmerdes!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Mar 18 Oct - 8:50

avec une charriotte pour faire tes courses le samedi sur les champs !

_________________
Le vrai moyen d'adoucir ses peines est de soulager celles des autres !

Savoir tout faire au jardin.com

Si la personne est Agée, son coeur ne l'est pas .
Revenir en haut Aller en bas
aka
Modérateur
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 50
Localisation : zinzin du neuf quatre
Occupation : je squatte ici ! mon royaume !!!!

MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   Mar 18 Oct - 10:57

bonne idée ! c'est quand que vous me l'offrez ????

_________________
"S'il n'y a pas de chiens au paradis, à ma mort c'est là où ils sont ,que je veux aller..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nos merveilleux coins de France   

Revenir en haut Aller en bas
 
nos merveilleux coins de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 32 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32
 Sujets similaires
-
» le maroc, les bons coins
» Le plus merveilleux des cadeaux ! CAPRICE ! (Votre AVIS SVP)
» Merveilleux site
» 5 coins de paradis pour les fauchés
» Le monde merveilleux des sites d'aubaines sur l'Internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos poilus et autres animaux de compagnie :: Bistrot :: Papotages et hors sujet-
Sauter vers: